Eric Maleyrot

Photo Eric Maleyrot

Statut : Maître de Conférences en Sciences de l'Education

Membre du LIRDEF EA3749 : Laboratoire Interdisciplinaire de Recherches en Didactique Education et Formation

Collaborateur externe au Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN – EA 2661) Thème 3 : Politiques et carrières en éducation et formation

Coordonnées institutionnelles

UFR6-Département Sciences de l’Education
Université Paul Valéry-Montpellier 3
Route de Mende
34199 Montpellier Cedex 5
Bureau B107
Bâtiment Joel Bousquet
Tél : 0467142539
eric.maleyrot@univ-montp3.fr

Equipe Travail Formation & Développement (TFD) axe 2 : Mutations, identités professionnelles, professionnalisation

(dernière mise à jour de cette fiche le 3/10/2017)

1. Thématiques de recherche

Analyse des politiques d'éducation et de formation et leurs effets sur l'activité, l'expérience et le parcours des acteurs dans les domaines de l’éducation, de l’enseignement, de la santé et du social :

  • Étude des mutations/réformes institutionnelles et dispositifs de travail et formation
  • Étude des politiques de responsabilisation et intentions de professionnalisation
  • Étude du professionnalisme – et de son évolution – chez les acteurs au travers :
    • de leur professionnalisation/déprofessionnalisation et développement professionnel
    • des transitions professionnelles désirées/contraintes, des identité(s) professionnelle(s) et dynamiques identitaires.

Mots/concepts clés : politiques d’éducation et de formation – dispositifs – professionnalisation / déprofessionnalisation – professionnalisme – transitions professionnelles – dynamiques identitaires

2. Recherches en cours

La formation initiale des masseurs-kinésithérapeutes et la réforme des études de 2015 : quelles incidences sur l’activité et la professionnalité des enseignants ?
Responsable scientifique : T.Perez-Roux. Chercheur-e-s impliqué-e-s : Eric Maleyrot (MCF 70ème), Charlotte Pourcelot (ATER 70ème), Pierre Hébrard (chercheur associé), David Cross (MCF, LIRDEF-ERES, 70ième), Valérie Munier (HDR, LIRDEF-Eres, 28ième, Frédéric Torterat (Pr, LIRDEF-Alfa, 7ième), Nathalie Auger (Pr, PRAXILING, 7ième) Anne Piloti (docteure 70ième, laboratoire EMA, Cergy).
Début : janvier 2016. Fin prévue 2018.
Financement contrat LIRDEF-IFMK + AAP ESPE : 9580 €.

Comme pour d’autres professions para-médicales (infirmières en 2009, pédicures podologues en 2012) la réforme de la formation des masseurs –kinésithérapeutes a été mise en place en septembre 2015. Cette réforme vise à favoriser la démarche réflexive, l’approche par problèmes et à intégrer dans le cursus une réelle dimension universitaire. Derrière la revalorisation du diplôme, se dessinent de nombreuses tensions, notamment entre universitarisation et professionnalisation. Dans un premier temps, à partir d’analyse des textes cadre (référentiels), de focus groupes conduits avec des professionnels, nous cherchons à repérer les transformations d’ordre structurel, organisationnel, individuel et collectif et les formes d’appropriation des différents acteurs concernés par ces évolutions (enseignants en centre de formation, tuteurs de stage, équipe de direction, étudiants).

Accompagnement à la professionnalisation des Artistes équestres : Formation ARtistes EQuestres (FArtEq).
Responsables scientifiques : Thérèse Perez-Roux & Guillaume Azema. Chercheurs impliqués : E. Maleyrot (MCF 70ième), S. Perez (74ième), M. Secheppet (doctorante), AM. Mottaz (doctorante), R. Etienne (Pr émérite)(2017- 2020).
Projet européen LEADER, financement 82180 €.

Partant du principe qu’une formation doit à la fois répondre à des exigences institutionnelles, professionnelles, économiques, etc. et aux attentes et besoins des acteurs auxquels elle est destinée (qui connaissent particulièrement bien les réalités de l’exercice de leur métier), l’étude FArtEq vise : (a) la compréhension des mondes, des trajectoires identitaires et/ou de l’activité d’artistes équestres et d’artistes équestres en formation, et (b) le montage d’une formation innovante les concernant, mais encore, sur deux ans, la construction continuée dans l’usage de cette formation. Elle prend appui sur deux programmes de recherche : l’un organisé autour des dynamiques identitaires d’acteurs de différents milieux professionnels (Kaddouri, 2006) et mobilisant une entrée sociologique à visée compréhensive ; l’autre, empirique et technologique dit du « cours d’action » (Theureau 2006, 2015).

Statut social et représentation du métier enseignant : projet DESPROFS en réponse à l'appel d'offres de la DEPP en 2015
Responsables scientifiques : P. Guibert (CREN), P. Périer (CREAD) et R. Malet (LACES).
Chercheurs impliqués :S. Urbanski (MCF19ème), E. Maleyrot (MCF 70ième), V. Troger (MCF 70ième), A. Le Coz (doctorante 70ème).
Projet national DEPP, financement 40000 €.

Pour expliquer le déficit de reconnaissance et de valorisation du statut qu’expriment majoritairement les enseignants du second degré des collèges et lycées aujourd'hui deux types d'enquêtes (questionnaire en ligne adressé aux enseignants de 4 académies, entretiens individuels et collectifs observations dans 4 établissements) articulées entre-elles sont menées. Trois pistes d'analyse sont explorées : 1) La relation entre l’attente de réussite scolaire des familles (et de la société), et l'accentuation de l'injonction à lutter contre les inégalités et l'échec scolaire ; 2) Le développement de nouvelles techniques de management des établissements entrainant la redéfinition du mandat des enseignants ; 3) La difficulté de faire reconnaître des compétences spécifiques et une expertise professionnelle.

3. Publications scientifiques (Sélection)

  • Dutercq Y. & Maleyrot É. (2017). Le dispositif « Plus de maîtres que de classes » : un outil d’accountability et de remise en question du professionnalisme enseignant ? In Yves Dutercq & Christian Maroy (sdr). Le travail et le professionnalisme enseignants face aux politiques de responsabilisation. Bruxelles : De Boeck Supérieur, pp.139-160.
  • Maleyrot, É. (2014). Transition institutionnelle et transitions subjectives : le cas des formateurs de terrain dans la formation initiale des enseignants. In T. Perez-Roux & A. Balleux (sdr). Mutations institutionnelles, brouillages identitaires et stratégies des acteurs : regards croisés dans le champ de l'enseignement et de la formation. Paris : L'Harmattan, collection Défi formation, pp.47-65.
  • Maleyrot, É. (2015). La visée réflexive des dispositifs d’accompagnement à l’entrée dans le métier des enseignants du premier degré : étude diachronique par les missions des maîtres formateurs. Questions Vives [En ligne], N° 24 | 2015, mis en ligne le 24 mars 2016. URL : http://questionsvives.revues.org/1796 ; DOI : 10.4000/questionsvives.1796
  • Pérez-Roux, T. & Maleyrot, É. (2015). L’accompagnement des enseignants à l’heure des réformes : stratégies des formateurs de terrain face à de nouvelles formes de (dé)professionnalisation. Éducation et socialisation [En ligne], 38 | 2015, mis en ligne le 15 juin 2015. URL : http://edso.revues.org/1294 ; DOI : 10.4000/edso.1294
  • Maleyrot, É. (2013). Les épreuves professionnelles dans la fonction de tuteur : une étude comparative sur les formateurs de terrain de l’Education nationale française. Recherches en Education, HS-n°5, 25-35. (en ligne), 25 février 2013. http://www.recherches-en-education.net/IMG/pdf/REE-HS-5.pdf
  • Maleyrot, É. (2012). Ruptures et transformations identitaires des maîtres formateurs face aux réformes de la formation des enseignants, Les Sciences de l’éducation – Pour l’Ere Nouvelle, Numéro thématique : Mutations institutionnelles et remaniements identitaires : enseignants et formateurs face aux réformes, vol. 45, n°3-2012, 65-88.

4. Perspectives et ouvertures

Approfondissement de la notion d’épreuve professionnelle dans le champ de la sociologie