Sponsors

Les organismes ci-dessous soutiennent la formation :

LOGOS à insérer mais problème répertorié sur page "equipe pédagogique" à régler d'abord

Des collaborations fortes existent avec les laboratoires de l'UPVM3 et la plupart des projets réalisés dans le cadre de la formation seront issus de ces collaborations.

  • Les linguistes du laboratoire PRAXILING qui, dans le cadre du projet Sud4Science, ont récolté 93 114 SMS (textes brefs transmis par téléphone) partout dans le monde, qu’ils ont anonymisés et analysés semi-automatiquement pour identifier le langage que ces messages véhiculent
  • Le CEREQ réalise de vastes enquêtes sur l’insertion professionnelle : l’une d’elles, dédiée au devenir de la génération 2010, porte sur 45 000 jeunes (données numériques et catégorielles) et nécessite des études quantitatives.
  • Le laboratoire EPSYLON travaille sur la prévention de la santé et réalise de nombreuses études sur le stress notamment, durant lesquelles des données numériques issues de capteurs (flux de données numériques) sont analysées.
  • L’unité ART-Dev développe des recherches sur les reconfigurations des territoires du point de vue économique, politique et social, et manipule pour cela des bases de données spatiales.
  • Les historiens du CRISES travaillent sur la base de données de l’enquête postale de 1848 qui porte sur les mouvements de courrier et qui compte plus de 34 000 entrées.

Ces exemples montrent l’hétérogénéité et la complexité des données manipulées par les chercheurs en SHS, difficiles à exploiter car souvent associées à de gros volumes, avec des données manquantes, imprécises, entachées d’erreurs...